Bienvenus carpistes
  • Accueil
  • > La confection des bouillettes

La confection des bouillettes
23 janvier, 2009, 9:47
Classé dans : La confection des bouillettes

bouilletteNombreux sont les carpistes qui aiment faire leurs propres bouillettes. Dans cet article, vous ne trouverez pas de recettes ni de produits miracles. Je vais me limiter à vous expliquer les différentes étapes permettant de confectionner ses propres bouillettes.Pourquoi faire ses propres bouillettes ?

De nos jours, il existe de très bonnes bouillettes dans le commerce. Mais, faire ses propres bouillettes présente plusieurs avantages :

- Tout d’abord, peut-être la chose la plus importante, le plaisir est décuplé lorsque dame carpe se saisi d’un appât que nous avons confectionné de A à Z.

- Faire ses bouillettes permet de savoir précisément avec quoi on pêche, et quels sont les produits utilisés. On est donc sûr de la qualité et de la fraîcheur des farines et autres ingrédients employés.

- A qualité égale, cela revient bien moins chère de faire ses bouillettes plutôt que d’en acheter.

- Enfin, autre très gros avantage, les bouillettes maison peuvent être de toutes les tailles et formes possibles et inimaginables. Rien nous empêche par exemple de préparer des bouillettes carrées, des cylindres, ou des bouillettes de 30 mm de diamètre … . Ceci est très appréciable dans les endroits sur pêchés où il est nécessaire de pêcher différemment des autres pour réussir.

Le matériel nécessaire :

Même s’ils ne sont pas totalement indispensables, le pistolet à bouillettes et la table à bouillettes sont très appréciables et permettent de gagner un temps précieux.

Il faut également se munir d’un grand seau, d’un saladier, d’un fouet à pâtisserie, d’un petit récipient (par exemple un gobelet en plastique) correspondant à une part de la recette, du matériel de cuisson (cocotte minute ou casserole selon qu’on désire une cuisson vapeur ou une cuisson à l’eau).

La confection des bouillettes :

Voici les différentes étapes à suivre pour confectionner des bouillettes :

1) La préparation du mix :

Dans le commerce, il existe des mixs prêts à l’emploi, de très bonne qualité. Mais, il est tout à fait possible de réaliser une recette maison :

Dans un grand seau, mélanger les différents produits solides (farines, graines, …) qui composent la recette :

Le mélange obtenu est alors appelé « mix ».A noter qu’il est bien plus pratique d’utiliser une recette écrite en parts (que l’on mesure à l’aide d’un petit récipient) plutôt qu’une recette écrite en poids (que l’on mesure à l’aide d’une balance). En effet, par exemple, il est beaucoup plus rapide de mélanger 3 parts de farine de maïs et 2 parts de semoule de blé, plutôt que de mélanger 250 grammes de farine de maïs et 300 grammes de semoule de blé.

Attention également de ne pas tomber dans le piège : 1 part n’équivaut pas à 100 grammes (par exemple) car les farines n’ont pas toutes le même poids. Avec 1 part de farine de maïs et 1 part de semoule de blé, nous avons la même quantité de chaque produit en volume, mais pas en poids (la semoule de blé est bien plus lourde que la farine de maïs). En d’autres termes, si dans votre recette il est indiqué de mélanger 1 part de farine de maïs et 1 part de semoule de blé, vous aurez tout faux si vous mélanger 100 grammes de chaque produit … .

2) Les produits liquides :

Dans un saladier, mélanger à l’aide d’un fouet à pâtisserie, les oeufs et tous les produits liquides (sweeteners, arômes liquides, …) :

3) L’obtention de la pâte finale :Incorporer petit à petit le mélange liquide au mix. Puis, mélanger bien l’ensemble jusqu’à obtention d’une pâte ni trop sèche ni trop collante :

La pâte ne doit pas coller aux mains mais doit se rouler facilement sans se briser.Si le mélange est trop collant, il faut jouer sur les proportions des farines ou rajouter un peu de mix.

Si le mélange est trop sec, il est possible de rajouter un ou plusieurs oeufs. A noter que sur la plupart des recettes, le nombre d’oeufs à incorporer est indiqué mais ce nombre peut varier en fonction de la taille des oeufs … .

4) La confection des boudins :

A l’aide d’un pistolet à bouillettes (il est possible de le faire à la main mais c’est plus laborieux), former des boudins (de taille appropriée) sur la table à bouillettes :
Si la douille de votre pistolet à bouillettes n’est pas encore découpée, sachez qu’il est conseillé de la découper d’un diamètre légèrement inférieur à celui de la table à bouillettes. En effet, lorsque le mélange sort du pistolet à bouillettes, il gonfle un peu. Et au pire, il est toujours possible de re-découper un peu de la douille … .Le boudin obtenu doit être homogène est exactement de la même taille que le diamètre prévu par la table à bouillette. Si le diamètre du boudin est trop grand, alors les bouillettes vont s’écraser lors du roulage. Au contraire, si le boudin est trop petit, alors les bouillettes ne seront pas parfaitement rondes.

5) Le roulage :

Normalement, un aller-retour de la partie supérieure de la table à bouillettes doit suffire à former des bouillettes bien rondes.

Si vous faites trop d’aller-retour, les bouillettes auront tendance à s’éclater.Avec un peu d’habitude, et suivant la taille de la table à bouillettes, il est possible de rouler plusieurs boudins en même temps.

Note : Pour les débutants, il est plus facile de rouler des bouillettes de tailles « normales » (par exemple, 18 mm), que de petites bouillettes (par exemple, 14 mm).

6) La cuisson :

Plus vous cuirez longtemps vos bouillettes, plus elles seront dures (cela peut être intéressant lorsqu’on veut éviter les poissons blancs, écrevisses et autres indésirables).

Lorsqu’elles sont cuites, les bouillettes faites avec certains mix remontent à la surface. On peut alors les retirer de l’eau ou les laisser quelques secondes de plus selon la dureté de la bouillettes désirée. Mais attention, avec certains mixs, les bouillettes restent au fond.

Il existe deux façons différentes de cuire vos bouillettes :

- La cuisson à l’eau : c’est le mode de cuisson le plus utilisé. Il suffit de plonger les bouillettes pendant une à 3 minutes (selon la grosseur des bouillettes) dans l’eau bouillantes.
- La cuisson à la vapeur : C’est la méthode que je préfère, car elle permet un séchage plus rapide des bouillettes. De même, les vitamines contenues dans les bouillettes souffrent moins avec une cuisson vapeur qu’avec une cuisson à l’eau. Toutefois, il est nécessaire de cuire les bouillettes un peu plus longtemps qu’à l’eau (c’est un petit inconvénient lorsqu’on veut faire une grosse quantité de bouillettes).

Le séchage des bouillettes :

En ce qui me concerne, j’entrepose mes bouillettes sur un grillage fin que je suspend d’une manière quelconque, dans un endroit frais et sec. Ainsi, pas besoin de s’embêter à retourner les bouillettes tous les jours puisque les bouillettes peuvent sécher au-dessus et en dessous.

Ci-après, le résultat de la confection de bouillettes de 14 mm et 20 mm :

Le temps de séchage dépend de la saison (de l’humidité dans l’air) et du mode de conservation choisi (cf. chapitre suivant).
Si on conserve les bouillettes dans un carton, à l’air libre, il faut sécher les bouillettes pendant 1 à 2 semaines.
Si on désire conserver les bouillettes au congélateur, un séchage de quelques jours suffit.

La conservation des bouillettes :

Comme vous venez de le lire, il existe deux moyens de conserver les bouillettes :

1) La congélation : Il suffit de placer les bouillettes dans un sac plastique hermétique. Avant ouverture du sac pour utilisation, il faut bien laisser les bouillettes se décongeler. Ainsi, les bouillettes peuvent se conserver pendant environ 6 mois.

2) La conservation à l’air libre : Après un séchage complet des bouillettes, il faut les entreposer dans un carton ouvert (et non dans un seau hermétique) ou dans un filet, sans ajouter quoi que ce soit. Ainsi, les bouillettes peuvent être conservées pendant environ 1 an. Si les bouillettes ont correctement été séchées, alors elles ne moisiront pas. Ce mode de conservation est idéal pour une bonne diffusion des différentes substances attractives. De plus, ce mode de conservation est bien pratique si on ne possède pas de congélateur …


creaminigege |
Black Angel |
le petit baigneur du salagou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vivre et naviguer sur une p...
| RandoWF randonnées wallonie...
| isabelle91