Bienvenus carpistes

Hotu
29 octobre, 2010, 22:11
Classé dans : POPULATION des rivieres

Hotu

                                                        Un bien joli poisson

                                                     Nom scientifique : chondrostama nasus
Famille : Cyprinidés
Autres noms : Chondrostome, Nase commun, Nez, Mulet, Aloge – Anglais : Nase Carp
Poids maximum : 2,5 kg ( moy. 1 à 2 kg)
Taille maximale : 50 cm (moy. 25 à 40 cm)
Durée de vie : 13 à 15 ans (21 Centre Europe)
Période de frai : Mars à Mai  
Ponte : 50 000 à 100 000 ovocytes

Le Hotu a une petite tête avec un museau situé en avant d’une bouche transversale. La lèvre inférieure est dure. Sa nageoire dorsale se situe à l’aplomb des nageoires pelviennes. La nageoire caudale est échancrée. Le tube digestif du Hotu est particulièrement long puisqu’il représente jusqu’à 4 fois la longueur du corps. Son dos est gris-bleu avec des flanc argentés et un ventre blanc légèrement jaunâtre. Ses nageoires sont de teinte orangées, sauf la dorsale qui reste plutôt grise.

 Implantation


Le Hotu est une espèce typique d’Europe centrale. Absent des Iles Britaniques, son implantation dans le nord de la France date de la fin du XIXe siècle. En utilisant les canaux de navigation, son implantation vers l’ouest de l’Europe s’en est trouvée facilitée. Cette implantation rapide et son acclimatation démontrent la vitalité de cette espèce.

 Mode de vie


Ce poisson fréquente les fleuves et rivières de plaine dans leurs cours moyens. Il aime aussi remonter ceux-ci, parfois jusqu’au zones à truites. En effet le Hotu, s’il craint les eaux froides, n’en demeure pas moins trés sensible aux pollutions. Le Hotu recherche des courants assez forts et des fonds caillouteux. D’un comportement grégaire, le Hotu se déplace souvent en bancs de plusieurs dizaines d’individus de même taille. Plus jeune, il n’est pas rare de le voir se mélanger avec d’autres poissons tels que de jeunes barbeaux ou jeunes chvesnes. Petit à petit l’Hotu agrandira son territoire.
Le Hotu se nourrit en raclant les fonds. Ainsi il se nourrit de débrits végétaux ainsi que des micro-organismes qui leur sont associés. Il est aussi possible que ce poisson ne dédaigne pas quelques oeufs de poisson. Il se nourrit essentiellement le jour.
Le cycle de maturation sexuelle débute à l’automne et trouve son terme au printemps. La maturité sexuelle du Hotu est tardive puisqu’intervenant entre l’age de 4 à 7 ans. Une fois la ponte intervenue sur des fonds caillouteux, l’closion intervient 10 à 30 jours plus tard. Sa croissance est assez rapide les deux premières années et devient plus lente ensuite.

De nos jours, les populations sont en déclin dans une bonne partie de l’Europe. Ceci est dû aux pollutions et aussi à la raréfaction des zones de frayères provoquées par les activités de l’homme.

Il existe de nombreuses espèces d’Hotu à travers l’Europe (entre 17 et 25 selon les auteurs). Dans le quart sud-est de la France et au nord-est de l’Espagne, il n’est pas rare de rencontrer le Toxostome (Chondrostoma toxostoma) qui ressemble fort au Hotu. Son museau et la forme de sa bouche sont des signes distinctifs permettant de différencier ces 2 espèces. Le Toxostome est souevnt appelé aussi Souffie ou Souffe.

 Pêche


Le hotu se capture au moyen d’une canne avec ligne fine a plombée étalée. on le peche au ras du fond Il aime les Asticots, les morceaus de vers, les porte-bois 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

creaminigege |
Black Angel |
le petit baigneur du salagou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vivre et naviguer sur une p...
| RandoWF randonnées wallonie...
| isabelle91