Bienvenus carpistes
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 23 octobre 2010

BREME commune
23 octobre, 2010, 19:21
Classé dans : POPULATION des rivieres

BREME commune

             

Brème commune

Nom scientifique : Abramis brama
Famille : Cyprinidés
Autres noms : Grande Brème, Brame, Plateau, Plaquette, Brassen, Daoradou – Anglais : Bream
Poids maximum : 5-9 kg (2 Kg en moyenne)
Longueur maximale : 70-90 cm (35-40 en moy.)
Durée de vie : 15-20 ans
Période de frai : Avril à Juin
Ponte : 30 000-40 000 par kilo

Brème bordelière

Nom scientifique : Blicca bjoerkna
Famille : Cyprinidés
Poids maximum : 700 g environ
Longueur maximale : 35 cm
Durée de vie : 10 ans
Période de frai : Mai – Juin
Ponte : 100 000 à 200 000


La Brême commune est de la même famille que la carpe, celle des cyprinidés. Son corps très haut et peu large lui permet de se faufiler parmi les herbes. Avec sa petite bouche aux lèvres épaisses orientées vers le bas, la brême peut trouver sa nourriture sur le fond. Les jeunes brême (plaquette) sont d’une couleur argentée tandis qu’adulte leur robe devient selon les fonds, couleur bronze ou vert olive foncé.
Bien que très ressemblante, la
brême bordelière est d’une autre espèce. Elle fréquente les rivières lentes, les canaux, les étangs avec des eaux colorées. Son habitat est identique à celui de la brême commune. Les hybridations entre commune et bordelière sont très courantes, et il est alors très difficile d’identifier de quel poisson il s’agit. La brême bordelière a des écailles plus grandes et moins nombreuses. Elle a 44 à 48 écailles sur sa ligne latérale (51 à 60 pour la commune) et des yeux plus gros que sa presque jumelle..

 Implantation


La brème est autochtone. On la recontre dans les eaux dormantes, les rivières et canauux. Elle vit en bancs parfois important,surtout dans les fleuves. S’il arrive parfois de la voir effleurer la surface, la Brème se tient généralement sur le fond.

 Mode de vie


Toute jeune, elle se nourrit d’algues, de plancton et de petits crustacés. Ensuite adulte (plateau), la brême prend de l’appétit et mange des larves, des invertébrés ainsi que des alevins. Grégaire, la brême se déplace en bancs parfois très importants lorsque la quantité de nourriture est suffisante. Au printemps, lorsque la température de l’eau est aux environs de 15°C, les mâles se couvrent de boutons appelés « boutons de noces ».
C’est le signe du début de la période de frai. Mâle et femelle se frottent l’un contre l’autre…et déclenche chez la femelle la ponte de milliers d’oeufs qui s’accrochent aux herbes. En fonction de la température, les oeufs éclosent environ une semaine après. Sa croissance est lente. A un an l’alevin atteindra une dizaine de centimètres et il faudra patienter une dizaine d’années pour qu’elle atteigne un poids de 3 Kg.
La
brême bordelière se nourrit d’escargots, de vers, de crustacés, de larves, de plancton. Que ce soit au fond ou entre deux eaux, elle trouve sa nourriture. Elle se déplace en bancs importants lorsqu’elle est jeune. Au printemps ces brêmes rejoignent les hauts fonds pour frayer dans les herbiers.

 Pêche


La brême se pêche au fond et apprécie asticots, vers, maïs, pain et bouillettes.
Au coup, on utilisera une canne à anneaux télescopique ou à enboitement de 4m équipée d’un moulinet à tambour fixe. Sur le ligne, le flotteur sera fixé par le bas. Elle se terminera par un hameçon de 16 à 18.
Il est possible aussi d’obtenir de beaux succès en le pêchant au quivertip. On utilisera, en bout de canne un quivertip (dont la sensibilité est à choisir en fonction de la taille des brêmes) et sur la ligne, un amorçoir et un hameçon de 18 ou 20.


Recette d’amorce pour la Brème en étang

40% de 3000 Super Etang Brèmes
20% de 3000 Jaune traçante
20% de Super pastoncino orange.
Rajouter un sachet d’UnixBrasem (pour 3 kg d’amorce sèche)
20% de Terre de Somme à rajouter à l’amorce déjà humidifiée



TRUITE fario
23 octobre, 2010, 19:08
Classé dans : POPULATION des rivieres

TRUITE fario

                     TRUITE fario Salmo trutta fario Linné, 1758

Présente depuis les torrents jusqu’aux rivières assez froides, elle a besoin d’une eau pure et oxygénée. Selon la nourriture dont elle dispose, elle peut mesurer 25 ou 60 cm. Elle fraie en hiver, en eau peu profonde.

C’est aussi : la truite sauvage, mouchetée, truite commune



VANDOISE
23 octobre, 2010, 19:04
Classé dans : POPULATION des rivieres

VANDOISE

                                   VANDOISE Leuciscus leuciscus (Linné, 1758)

Elle fréquente les mêmes eaux que le chevaine, mais aime vivre en groupe. Elle se nourrit d’insectes et de larves qu’elle peuvt trouver en surface ou sur le fond. Elle atteint 25 cm.

Autres noms : dard, aubour, coursille



VAIRON
23 octobre, 2010, 19:02
Classé dans : POPULATION des rivieres

VAIRON

                                 VAIRON Phoxinus phoxinus (Linné, 1758)

Petit poisson de 10 cm qui se trouve dans les eaux rapides ou les rivières bien oxygénées. Il est sensible à la pollution. Il vit en groupes et se reproduit en fin de printemps. Lors de ce frai, le mâle se pare de couleurs dignes des plus beaux poissons d’aquarium.

s’appelle également : arlequin, verdelet, garlèche



TRUITE arc en ciel
23 octobre, 2010, 17:37
Classé dans : POPULATION des rivieres

TRUITE arc en ciel

                    TRUITE arc en ciel Oncorhynchus mykiss (Walbaum, 1792)

Cette truite a été importée d’Amérique du Nord et s’est acclimatée dans nos régions parce que moins exigeante que la Fario, aussi bien sur la qualité de l’eau que sur sa température qu’elle supporte plus chaude. Elle dépasse les 5 kilos et peut vivre une quinzaine d’années.



TANCHE
23 octobre, 2010, 17:35
Classé dans : POPULATION des rivieres

TANCHE

                                    TANCHE Tinca tinca (Linné, 1758)

Poisson des eaux calmes, des étangs où l’oxygène est peu présent. Elle aime les plantes et les nénuphars. Elle se nourrit de végétation et de larves qu’elle cherche dans la vase. En période froide, elle hiberne envasée. Elle peut atteindre 3 ou 4 kilos. Le mâle se différencie de la femelle par ses nageoires pelvienne beaucoup plus larges et recourbées en forme de paume. La tanche dorée (ou tanche de Mongolie) est une forme d’élevage appréciée dans les bassins.

On l’appelle aussi : beurotte ou tinque



SPIRLIN
23 octobre, 2010, 17:34
Classé dans : POPULATION des rivieres

SPIRLIN

                           SPIRLIN Alburnoides bipunctatus (Bloch, 1782)

Appelé également Ablette de rivière, il ressemble beaucoup à sa cousine, si ce n’est cette ligne latérale très visible chez le spirlin. On le trouve dans les ruisseaux et les rivières rapides où il se nourrit d’insectes et de larves. Il ne dépasse guère 15 cm.

autres noms : ablette de rivière, baroche, religieuse



SILURE Glane
23 octobre, 2010, 17:32
Classé dans : POPULATION des rivieres

SILURE Glane

                              SILURE Glane  Silurus glanis Linné, 1758

Le silure est de plus en plus présent en Alsace et en Lorraine où il recherche les eaux profondes. Dès le soir, il se met en chasse, mangeant à l’occasion des poissons morts. C’est un poisson qui aime la chaleur et ne se reproduit qu’à une température de 20°C minimum. Il est célèbre pour ses dimensions record : 5 mètres et 300 kilos.



SANDRE
23 octobre, 2010, 17:30
Classé dans : POPULATION des rivieres

SANDRE

                            SANDRE Sander lucioperca (Linné, 1758)

Il nous est arrivé des pays de l’Est et s’est bien implanté dans nos régions où on le trouve dans les eaux courantes et lentes. Comme la perche, il vit et chasse en groupes, pour les plus jeunes exemplaires.

Il atteint 1 m et plus de 10 kilos.

On l’appelle également : perche-brochet, sandat



PERCHE arc en ciel
23 octobre, 2010, 17:29
Classé dans : POPULATION des rivieres

PERCHE arc en ciel

                          PERCHE arc en ciel Lepomis gibbosus (Linné, 1758)

Perche soleil ou calico-bass, cette perche importée d’Amérique du Nord, est considérée comme nuisible par la législation. Elle ne dépasse pas 20 cm, se plaît en eaux calmes et est appréciée en aquariums pour sa coloration exceptionnelle. Elle ne peut être remise à l’eau et son transport, vivante, est interdit.


1234

creaminigege |
Black Angel |
le petit baigneur du salagou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vivre et naviguer sur une p...
| RandoWF randonnées wallonie...
| isabelle91