Bienvenus carpistes

les pêcheurs
20 novembre, 2009, 20:23
Classé dans : Nature

les pêcheurs La politique européenne de la pêche est un bide. Ce ne sont pas les pêcheurs qui le disent mais la Commission elle même. Alors qu’en France, par exemple, les marins pêcheurs n’en finissent plus de crier leur colère contre « Bruxelles ».

Tout ce que l’on a fait depuis des années pour protéger les stocks de poissons, pour réduire les capacités de pêche de l’Union, tout cela n’a eu qu’un tout petit impact malgré les moyens importants dégagés par les 27.

Le commissaire chargé du dossier lance donc des pistes pour revoir de fond en comble la gestion de la pêche dans l’Union. Il y a trop de bateaux et plus assez de poissons constate simplement le commissaire. Et les quotas accordés aux Etats membres, les primes pour démolir les bateaux, les primes de reconversion pour les pêcheurs, tout cela ne parvient pas à reconstituer les stocks. Et il vous demande votre avis. Via internet, vous pouvez répondre à un certain nombre de questions. La Commission avance donc quelques idées. Aujourd’hui on fixe des quotas par Etats membres: ne pourrait-on pas plutôt accorder à chaque pêcheur un quota individuel, un quota dont il serait responsable et qu’il pourrait revendre par exemple quand il décide de quitter la profession ?

Aujourd’hui tous s’accordent pour dire que les contrôles des captures ne sont pas très efficaces. La Commission se dit prête à ne plus fixer que de grands objectifs, puis à laisser le secteur atteindre comme il le souhaite cet objectif. Bien évidemment, les pêcheurs devraient prouver les efforts qu’ils ont réalisés. Selon la Commission, ce système fonctionne déjà dans certaines coopératives avec sanctions à la clef pour les pêcheurs qui trichent.

Enfin, sujet qui risque de crisper un peu plus encore la profession, la Commission s’interroge: les marins pêcheurs ont accès à la pêche gratuitement. Ils bénéficient de réductions du prix du gasoil. Ils ne financent pas les contrôles destinés à protéger les stocks de poisson. Faut-il maintenir cette disposition ou peut-on imaginer une implication financière du secteur? Nous avons jusqu’à la fin de l’année pour donner notre avis si nous le souhaitons, ensuite la Commission présentera les propositions législatives pour réformer réellement ce secteur.


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

creaminigege |
Black Angel |
le petit baigneur du salagou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vivre et naviguer sur une p...
| RandoWF randonnées wallonie...
| isabelle91