Bienvenus carpistes

Astuce pêche
20 février, 2009, 9:16
Classé dans : Astuce pêche

fondecrancarpe0011.jpgle remplissage d’un sac soluble peut se faire avec un mélange de maïs, noix tigrées et pellets mélangés à de l’amorce sèche pour absorber l’excès d’humidité. Vous pouvez utiliser des

additifs liquides,sans crainde la dissolution du sac,pourvu qu’ils soient à base d’huile. Pour éxemple: un sac de 85 x 100 ml peut contenir une dizaine de bouillettes de 18 mn, et pèsera environ 80 grammes.Un sac de pellets tassés pèsera environ 120 grammes.Pour les lancers à courte ou moyenne distance, il suffit de bien accrocher le sac à l’hameçon, juste en dessous du noeud.Pour les lancers à longue distance ou dans une eau profonde, il est préférable d’enfermer le bas de ligne et l’hameçon dans le sac et de le fermer au niveau de l’émerillon à l’aide d’un bout de fil soluble. Faites attention  au poids de l’ensemble,qui peut être assez conséquent selon les cas.S’il est trop lourd, on perd en distance de lancer.Enfin quel que soit le type de produit soluble choisi,vous pouvez utiliser un patit entonnoir, afin de facilité le remplissage. A l’aide d’une tige, tassez bien le mélange (pas trop quand même !) afin d’obtenir un “effet explosif” très attractif lors de la dissolution du sac.

                                            ———————————————-

Pour remplir un moulinet 

Poser la bobine de fil dans un récipient plein d’eau. Fixer le fil sur le moulinet. Remplir le moulinet. En procédant ainsi, votre fil sera bien positionné et vous n’aurez pas besoin de quelqu’un pour maintenir la bobine !

                                                       ————————————————

Pour protéger le fils de mes bobines de   moulinets, et pour  éviter que celui ci ne se déroule  J’entoure mes bobines avec des chouchous, ces derniers sont utilisés pour attacher les cheveux longs. Ce sont des élastiques enveloppés de tissu bouclé pour les modèles les plus simplesPersonnellement, je les utilise aussi pour attacher mes cannes car les bracelets élastiques ont tendance à devenir cassant après quelques mois d’utilisation. De plus les chouchous sont épais ils assurent une certaine protection des cannes.Les chouchous de couleur fluo sont parfaits, on les retrouvent facilement dans l’herbe !                                                       ———————————————

Pour conserver les sauterelles 

Pour conserver les sauterelles sans que celles-ci ne prennent la clé des champs à chaque eschage, tapisser une petite boite plastique avec de l’adhésif double face, poser vos sauterelle sur l’adhésif elle seront scotchées !

Le plastique est important  lors du remplacement de l’adhésif

                                                       ——————————————

Amis pêcheurs, voici une astuce pour que les vers de terre ne meurent pas avant de s’être jeté à l’eau. Mettre les vers dans du marc de café et les placer dans un endroit frais comme une cave ou un garage.

                                                        —————————————–

Losque vous pêchez à courte distance, n’oubliez pas que vous pouvez utiliser des plombs amorcoirs. Ils permettent d’attirer de nombreux poissons sur votre coup. Cependant, la taille des poissons ainsi attirés est asses modeste

                                                        —————————————–

N’oubliez pas de verifier le piquant de chacuns de vos hameçons avant chaque partie de peche. Vous eviterez ainsi bien des décrochages…

                                                         —————————————–

Utilisez du nylon de préférence, pour les pêches de proximité, car ses propriétés élastiques vous servirons grandement.

                                                         ——————————————

Utilisez de la tresse de préférence en corps de ligne car, plus fine que le nylon, elle coupera plus facilement les tiges résistantes.

                                                         ——————————————-

Nous n’utilisons pas de stop bouilettes mais de simples brindilles de bois trouvées sur place. C’est écologique, économique et ce système est aussi performant qu’un stop bouillette acheté dans le commerce (même en cas de lancé très appuyé). De plus, vous pouvez choisir a volonté la longueur de votre stop bouillette.

                                                           ——————————————

Nous vous conseillons de veiller particulièrement à bien emmancher vos cannes avant de pêcher car sinon, vous risuez de voir votre scion partir à l’eau lors d’un de vos lancer, ou, pire encore, de briser votre canne lors d’un lancer trop puissant ou d’un ferrage.
                                                             —————————————–

Voici quelques compositions de farines pour vous aider à composer vos mix.   

Farine 

%de Proteines 

% de Lipides  Dose à ne pas dépasser 

——————————————————————————————

LES GRAINES ET LEUR TEMPS DE CUISSON

Les graines sont devenues incontournables et sont la base de l’amorçage pour attirer les carpes.
Il existe aujourd’hui un nombre important de graines appréciées des carpes qui seules ou associés à d’autres, à n’importe quelle saison et dans tout type de plan d’eau sont nécessaires pour réussir votre session.
Le principe consiste avant tout à réaliser un tapis d’amorçage afin de regrouper dans un premier temps un maximum de poissons blancs (gardons, brèmes, tanches, chevesnes, etc …) qui par leur frénésie ne manqueront pas d’attirer les carpes toujours curieuses.

Le maïs

Très appréciée des carpes, cette graine peu coûteuse est généralement la plus utilisée car très digeste, elle apporte également une énergie importante grâce à l’apport de glucides, de glucose et d’amidon.
Le maïs offre plusieurs possibilités d’amorçage et d’eschage en fonction du temps de cuisson.
Très cuit, il va attirer de nombreux poissons favorisant ainsi l’activité sur le coup, moins voire peu cuit, il découragera le poisson blanc par sa dureté et votre tapis restera plus longtemps intact sur le fond.

Préparation :
Laisser tremper votre maïs 48 heures pour qu’il se gorge d’eau et effectuer ensuite une cuisson à feu doux pendant 30 minutes.
Vous pouvez ensuite colorer ou aromatiser votre maïs et également rajouter du sucre en poudre (100gr/kg) ou du sweetner liquide (4ml/kg) utilisé pour la confection de vos bouillettes.

Le blé

Très connue des pêcheurs au coup, cette graine pauvre en protéines mais très riche en amidon est également très appréciée des carpes.
La plupart des poissons blancs en raffolent ce qui déclenche une activité alimentaire importante quand il est présent en grande quantité et surtout très cuit.
Préparation :
Laisser tremper votre blé 48 heures et effectuer ensuite une cuisson à feu doux pendant 25 minutes pour un blé semi dur et de 45 minutes pour un blé bien tendre.
Le chenevis

Le chenevis est sans aucun doute la graine la plus appréciée des carpes.
Une fois cuit, le fruit du chanvre dégage une odeur et surtout une huile qui attirent rapidement les carpes mais aussi le poisson blancs.
Petite, cette graine est très vite consommée. Par conséquent, si votre amorçage est constitué uniquement de chenevis, vous devez prévoir une quantité suffisante sous peine de le voir avalé avant l’arrivée des carpes.
Néanmoins, si vous en distribuez trop sur votre coup, vous risquez que les carpes se détournent de vos esches pour s’en nourrir exclusivement.
Nous vous conseillons de ne pas dépasser les 2 à 3 kg pour la confection de votre tapis
.Préparation :
Laisser tremper votre chenevis 72 heures pour permettre aux graines de germer.
Effectuer ensuite une cuisson à feu doux de 15 minutes.

La cacahuète

Moins utilisée par les carpistes, cette graine est pourtant très riche en huile et en acides aminés.
En petite quantité, les carpes l’apprécient tout particulièrement sauf en hiver où la carpe aura du mal à la digérer.
La cacahuète peut également être utilisée pour l’eschage car elle résiste plutôt bien aux lancers.

Préparation :
Une simple cuisson de 20 à 30 minutes suffit sans trempage préalable.

La noix tigrée ou tigger nuts

Cette graine provenant d’Espagne est devenue en quelques années l’une des graines les plus employées pour pêcher la carpe.
Son apport nutritionnel procure aux carpes, protéines, sucres, matières grasses et vitamines.
Après avoir été ingérée, cette graine n’est pas entièrement digérée par la carpe et après excrétion, elle est encore consommable et crée ainsi un nouvel amorçage.
Par sa dureté, elle résiste aux attaques du poisson blanc et peut rester plusieurs semaines dans l’eau sans pourrir le coup.
On l’utilise en eschage par sa facilité et sa bonne tenue sur le cheveu.
En amorçage, il est conseillé de mélanger noix tigrées complètes et noix tigrées broyées, mélange très attractif.

Préparation :
Après une cuisson de 20 à 30 minutes, vous la laissez absorber l’eau pendant 24 heures après y avoir incorporé plus ou moins 250 gr de sucre par kilo de noix.

Les Pellets

Ces granulés à base d’huile et de farine de poissons représentent une véritable révolution d’amorçage mise au point par nos voisins anglais pour les plans d’eau où la pression de pêche est très forte et face à des carpes très éduquées ou très méfiantes.
Les pellets, grâce à un message olfactif très fort, permettent d’attirer les carpes dans leurs déplacements sur la zone amorcée, mais également, grâce à leur dissolution rapide dans l’eau, de les garder durablement sur le coup puisque à aucun moment elles ne sont gavées !
L’idéal est d’effectuer un rappel en utilisant des pellets de tailles différentes afin d’obtenir différents temps de dissolution. Vous débutez avec des granulés de faible diamètre qui ont pour but de regrouper rapidement les poissons blancs qui de part leur activité attirent les carpes.
Dans un deuxième temps vous déposez vos montages équipés de sacs solubles contenant des pellets de taille plus importante et se délitant plus lentement.
Nous vous conseillons également de confectionner des montages  » tricheurs  » ou  » hamburgers  » à base de bouillettes et de pellets.

                                                             ————————————–

Si vous êtes en rupture de vers de terre en pleine partie de pêche, et étant donné qu’un pêcheur a toujours un couteau sur lui; prenez celui-ci et plantez-le dans le sol de la berge. Faites des mouvements lateraux ou verticaux dans la terre, et vous verrez les vers de terre sortir à la surface. Cette pratique est le principe de la taupe qui fouille le sol pour se nourrir des vers. Alors les vers essayent de fuir…

                                                              ——————————————

Pour éviter de « perruquer » et faire des noeuds(ce qui au bord de l’eau devient dramatique, surtout quand la touche survient), prenez vos bobines que vous venez d’acheter et mettez-les dans un bol d’eau un peu chaude(durant toute une nuit) afin de détendre le fil.

                                                             ——————————————-

Amis pêcheurs, voici une astuce pour que les vers de terre ne meurent pas avant de s’être jeté à l’eau. Mettre les vers dans du marc de café et les placer dans un endroit frais comme une cave ou un garage.

                                                              ——————————————–

asticot

Larve d’une mouche bleu noir métallique qu’on peut entendre voler bruyamment l’été. C’est l’esche la plus populaire. L’asticot mesure de 1 à 1,5 cm. Sa couleur blanche brillante, sa tendreté en font un excellent appât. Sa première qualité, c’est d’être très lourd, ce qui est l’idéal pour l’employer pur à l’agrainage. Soit à la main ou à la fronde, l’amorçage à agrainer étant, comme chacun sait, la tactique la plus efficace quand les poissons sont boudeurs.
EN GRAPPE, EN PANACHÉ.
Très péchant toute l’année, c’est en été et au début de l’automne que l’asticot atteint son apogée. Quand on pêche les gros poissons, il ne faut pas hésiter à piquer sur l’hameçon trois ou quatre asticots par leur gros bout. D’autre part, l’asticot marie très bien ses talents avec le blé; esche estivale par excellence. Au matin des jours les plus chauds, un panaché blé-asticot est très prenant auprès des brèmes, des tanches et de la plupart des gros poissons blancs.
VIVANTS OU MORTS.
On les connaît surtout vivants, mais c’est une astuce très efficace de les utiliser morts et notamment congelés. Dans une amorce à gros poissons pour fleuves et rivières rapides : sans perdre de leur pouvoir attractif, ils ne font pas éclater les boules. Pour pouvoir lancer loin du bord des asticots vivants, souvenez-vous qu’un peu de colle à asticots suffit à les agglomérer en une boule, facile à propulser d’un bon coup de fronde. On peut également agglomérer les asticots de deux façons, soit à l’aide de colle ou d’un nouveau produit givrant. Ce procède permet d’expédier à la main ou avec une fronde des boules d’asticots ( technique très efficace ! ).
Les asticots dégagent de l’ammoniac.

Plus ils sont nombreux, plus ils s’échauffent et suintent. Le son ou la sciure, dans lesquelles ont les conserves, absorbent cette transpiration. Il est utile de changer ce support lorsqu’il est saturé. Utile également de ne pas trop charger les boites.

Le stockage et transport des asticots.
Entre 2 et 4°C au réfrigérateur, les plonge dans un état de léthargie bloquant ainsi le processus de leur transformation en casters. Le meilleur récipient pour conserver les asticots au frais dans le réfrigérateur,  est le bac à rebord en bois. Pour le transport, transvaser le tous dans des sacs en toile spécialement conçus à cet effet.
 
Comment bien les conserver
Les asticots doivent être frais ! Un des signes de cette fraîcheur, nous l’avons dit, c’est leur point noir, qui signifie que leur estomac est bien rempli. En principe, ils se conservent une quinzaine de jours au froid.

                                                                          —————————————————————————————


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

creaminigege |
Black Angel |
le petit baigneur du salagou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vivre et naviguer sur une p...
| RandoWF randonnées wallonie...
| isabelle91