Bienvenus carpistes

1er Port de pêche de France
19 janvier, 2009, 11:22
Classé dans : Tourisme

portdeplaisanceboulognesurmerports.jpgportdepecheboulognesurmerports3.jpgportdepecheboulognesurmerports5.jpg porttransmanchespeedferriesspeedoneboulognesurmerports.jpg

 

1er port de pêche français, Boulogne sur Mer est un des premiers centres européens de la transformation et la commercialisation des produits de la mer.

150 entreprises spécialisées élaborent produits frais, congelés, surgelés, fumés,… qui seront ensuite commercialisés. Le site de Capécure où sont regroupées ces entreprises représente 50% de la production nationale en surgelés et plats cuisinés à base de poisson. Tous ces produits sont distribués dans toute l’Europe à partir de la gare routière de marée (70 lignes quotidiennes).

Le port de pêche, c’est également :

  • la flotte de pêche hauturière (12 chalutiers de pêche fraîche et 3 surgélateurs)
  • la flotte de pêche côtière (80 navires)
  • la flotte de petite pêche (environ 100 navires).

La pêche hauturière fraîche livre ses apports à quai au bassin Loubet. La petite pêche, quant à elle, débarque sur le quai Gambetta où le poisson peut directement être vendu aux consommateurs dans les nouveaux étals situés le long du quai.
 

 

Le transmanche à Boulogne, c’est une longue histoire !!!

En effet, c’est du port boulonnais que fut créée la première liaison commerciale avec l’Angleterre au 13ème siècle ! Il fallut cependant attendre le 18ème siècle pour voir apparaître les premiers transports de voyageurs à travers la Manche, liaisons qui se sont perpétuées à travers le temps si bien que, jusque dans les années 1990, Boulogne était le second port de Voyageurs en France.

Pourtant depuis quelques années, le trafic de passagers avait été réduit à néant après les fermetures de ligne orchestrées par les différents opérateurs transmanche, préférant consacrer leurs efforts sur la ligne Calais-Douvres…

Mais depuis le mois de Mai 2004, une nouvelle compagnie a décidé de parier sur le potentiel attractif du port en relançant la ligne Boulogne-Douvres.

Cet opérateur, baptisé Speedferries, utilise un catamaran rapide, le Speed One, capable de transporter 800 passagers et 200 voitures en 50mn à travers la Manche. Ce catamaran, long de 86 mètres, est le plus rapide du marché puisqu’il peut atteindre la vitesse maximale de 93km/h.

Ainsi, avec 5 rotations par jour, Speedferries propose une traversée de qualité capable de concurrencer efficacement les opérateurs géants établis à Calais.

 

Le port de plaisance

Le port de plaisance de Boulogne sur Mer bénéficie d’un atout de taille : sa situation géographique. Celle-ci lui permet en effet d’être à proximité de la Manche et la Mer du Nord.

Situé à quelques pas du Centre-Ville, il est fort prisé par les touristes en escale, si bien que de 325 anneaux sa capacité a été augmentée pour atteindre les 545 anneaux.

Le port de commerce

Ouvert 24 heures sur 24 tout au long de l’année, le port de commerce de Boulogne sur Mer dispose d’une situation géographique stratégique de part sa proximité immédiate du détroit maritime le plus fréquenté du monde, la jonction entre la mer du Nord et la Manche.

Equipé d’une liaison ferroviaire, il est depuis peu doté d’un accès autoroutier direct : la jonction entre l’autoroute A16 et le port.

Cependant, le port de commerce boulonnais dispose d’un autre atout de taille : le quai de l’Europe, créé en 1967. Ce quai, d’une longueur totale de 800 mètres peut en effet accueillir des navires de 230 mètres de long, sans aucun passage d’écluse. Il est également équipé de 7 grues de 7,5 à 12,5 tonnes.

Consciente de l’attractivité que constitue cet équipement, la chambre de commerce de Boulogne y réalise de constants investissements et songe actuellement à une rénovation et à une extension du site (notamment un allongement des quais de 600 mètres). Ces atouts ont ainsi permis à Boulogne sur Mer de devenir le second port national pour l’importation de pâtes à papier et le septième pour le bois et les contre-plaqués, avec un tonnage d’environ 350 000 tonnes par an.

De part son attractivité géographique et ses infrastructures de pointe, le port de commerce de Boulogne entend bien pérenniser ses activités actuelles mais également se tourner vers l’avenir en développant de nouveaux trafics commerciaux et en modernisant les nombreux équipements qu’il possède.

Le calvaire des marins

Du haut de la falaise, le Calvaire des Marins semble veiller sur le port.

Dans une ville tournée vers la pêche, il semble évident qu’un lieu de recueillement pour les familles des disparus en mer tel que celui-ci soit érigé.

Le premier calvaire fut construit dès le 16ème au pied du plateau d’Odre. La révolution, la seconde guerre mondiale mais également l’érosion pour le dernier en date ont obligé la commune à reconstruire à plusieurs reprises cet indispensable monument lié directement à la vie maritime.

Le calvaire actuel, construit à la suite de l’effondrement du précédent en janvier 1995, est l’oeuvre de Guy Crespel. Désormais, l’architecture même du bâtiment rappelle sa vocation première (la chapelle, en polyester bleu, évoque un navire en train de couler).


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

creaminigege |
Black Angel |
le petit baigneur du salagou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vivre et naviguer sur une p...
| RandoWF randonnées wallonie...
| isabelle91